top of page

QUAND UN CHANT NOUS HABITE OU... QUAND NOUS HABITONS DANS CE CHANT.


"Il existe une tribu en Namibie, les Himba où la date de naissance d’un enfant n’est pas compté à partir du jour de sa naissance ou de sa conception, mais à partir du moment où il a été pensé par sa mère.


Quand une femme décide d'avoir un enfant, elle s'écarte de la tribu et va s'asseoir sous un arbre, seule, et elle écoute jusqu’à ce qu'elle puisse entendre le chant de l'enfant qui veut naître à elle.


Après qu’elle ait entendu la chanson de cet enfant, elle revient vers l’homme qui sera le père de l’enfant et lui enseigne. Puis, quand ils font l’amour pour concevoir l’enfant, ils chantent le chant de l’enfant, afin de l’inviter à venir s’incarner physiquement.


Puis, quand la femme est enceinte, elle enseigne le chant de l'enfant aux sages-femmes et aux anciennes du village, afin qu’elles puissent le chanter ensemble pour accueillir l'enfant à sa naissance et favoriser sa croissance.


Plus tard, quand l'enfant grandit, les autres villageois apprennent le chant de l'enfant.

Si l'enfant tombe ou se blesse, quelqu'un le relève et lui chante son chant.

Quand l'enfant fait quelque chose de merveilleux, ou bien passe les rites de la puberté, on lui chante son chant. C’est honorer la personne qu'il ou elle devient de lui chanter son chant.


Il y a une autre occasion ou les villageois vont chanter ce chant. Si à un moment ou à un autre de sa vie, la personne commet un acte social aberrant ou un crime, elle est appelée au centre du village et les gens de la communauté forment un cercle autour d'elle pour lui chanter son chant. La tribu reconnaît que la correction du comportement anti-social passe par le rappel de l'identité et l’amour, et non par une punition.


Quand vous reconnaissez votre propre chanson, vous n'avez aucun désir ou besoin de faire quoique ce soit qui ferait du mal à quelqu'un d'autre. Et cela continue durant toute leur vie. Dans le mariage, les chansons sont chantées ensemble.


Et finalement, quand l'enfant maintenant vieux est couché, prêt à passer le seuil de la mort, tous les villageois connaissent son chant et le lui chantent, pour la dernière fois."


Texte provenant de diverses sources web.

7 vues0 commentaire

Comments


  • Instagram
  • Facebook
  • LinkedIn
bottom of page