top of page

MESSAGE DE L'ESPRIT DU HÊTRE


Le 16 juillet 2023, je me posais sous un hêtre centenaire dans l’intention de me connecter à son esprit. Je me suis collée à lui, je l’ai serré dans mes bras. J’ai suivi mon protocole pour entrer en présence et j’ai demandé à le rencontrer. J’ai d’abord dû traverser une porte, puis, il s’est présenté à moi sous la forme de deux yeux jaunes qui brillaient dans le noir. 


Est apparu alors un énorme serpent, un python. Il était si grand, que je me suis vue debout sur sa tête, comme une lilliputienne. Il m’a invité à entrer par son oreille, dedans lui. Là, dans cet espace noir et sans limite, j’ai perçu un ensemble d’escaliers comme dans les dessins d’Eicher. Il n’y avait ni haut ni bas et les escaliers n’avaient pas de fin ; il y avait quelque chose d’effrayant et de labyrinthique. C’est comme s’il me disait que cela n’allait nulle part et que je devais revenir au centre. Là, quand je me suis retournée vers ce "centre", il y avait un rubis. Ce rubis, je le connaissais déjà. Il m’était apparu lors de la cérémonie de démembrement que nous avions fait dans une session de Psychospiritualité au début du printemps. Quand tout de mon corps avait été mangé par les loups, il ne restait plus que ce rubis. Comme le symbole de mon essence, de mon noyau, mon âme, mon Soi, de ce qui ne peut m’être enlevé. Et mon rubis était là, dans le ventre du python-esprit de l’arbre. Je l’ai pris avec moi et je suis ressortie par l’oreille.


Alors, j’ai compris que cette part de moi pouvait aussi être dans l’arbre. A l'intérieur. Comme si elle avait le don d’ubiquité. Que j’étais reliée à lui dans une dimension hors de l’espace et du temps. Puis, le python s’est transformé en salamandre et la vision s’est terminée.


A mon retour, j’ai cherché sur internet les symboliques des images reçues car leur lecture enrichit toujours la magie de la vision :

- Pour les alchimistes, la salamandre est le symbole de la pierre fixée au rouge... ils ont donné son nom à leur soufre incombustible. Rouge Rubis.

- Aussi, parmi beaucoup d’autres symboliques je découvre le pouvoir extraordinaire de la salamandre maculée. Pouvoir que ne possède nul autre animal vertébré. Elle accepte qu’une sorte d’algue verte pénètre dans ses œufs et s’y développe. Tous les vertébrés possèdent normalement un système immunitaire qui est programmé pour réagir à la moindre intrusion d'un corps étranger. Mais ici l'interaction est bénéfique aux deux et il s’agit une endosymbiose, c’est à dire d’une symbiose au niveau intracellulaire. L’algue confère à la salamandre un pouvoir de photosynthèse anormal, lui permettant de bénéficier d'un surcroît d'énergie.

 

J’en comprends que l’arbre me parle de cette possibilité de fusion entre nous, à un niveau subtil. Et du surplus d’énergie vitale qu’il peut m’offrir… Et c’est comme s’il me proposait à travers cette expérience, de valider à nouveau cette vision animisme du monde que j’avais touché du doigt la première fois avec l’obsidienne. Cette reliance sacrée au vivant qui nous soutient, nous guérit. Cela me touche et m’émeut toujours très intensément.


 

***

 

 

Salamandre,

petit dragon humide du printemps qui vient réveiller la flamme de l'esprit.

Sur ton dos,

des hiéroglyphes dorés traduisent les vers sacrés qu'une divinité perdue a chantés

il y a bien longtemps.

La caverne cependant s'en souvient encore.

 

 

***

 

76 vues0 commentaire

Comments


  • Instagram
  • Facebook
  • LinkedIn
bottom of page