top of page

CHANT DE POUVOIR

Il y a quelques semaines déjà dans le cadre de ma formation IPHI en bioénergie chamanique avec Myriam Marcet-Prête, nous sommes chacune allées chercher notre chant de pouvoir. J’ai pensé que ce serait peut-être plus difficile pour moi qui chante tous les jours ou presque. Comment aller au delà des sons, des chants, des improvisations qui sont devenus des compagnons tellement familiers ? Je me suis installée dans le jardin. J’ai commencé à taper sur mon tambour. J’ai commencé à chanter… Au bout de quelques minutes, j’ai senti ma gorge qui tirait, c’était franchement désagréable et inhabituel !…

 

QUELQUE CHOSE EN MOI DISAIT NON

 

Pas ce chant là. Je me suis arrêtée un long moment. Puis dans le silence, j’ai commencé à bourdonner des sons graves, sans même ouvrir la bouche. Je pouvais sentir la vibration se propager dans tout mon ventre, mon plexus, et ma poitrine. Je pouvais sentir l’énergie qui montait dans mes pieds et dans mes mains. J’ai laissé faire… Souriant à l’idée que mon chant de pouvoir ne soit pas un chant puissant, démonstratif et beau mais un son presque inaudible, un bourdonnement qui m’appelle vers mon intériorité. J’ai laissé résonner ces sons. J’ai laissé résonner mon chant de pouvoir.


 

CONNAISSEZ-VOUS CE LIVRE ?

 

« Journal d’une apprentie Chamane » de Corine Sombrun publié en 2002. Lors d’un vernissage à Londres, elle rencontre Francisco Montes Shuna, peintre péruvien et spécialiste des plantes de la jungle amazonienne. Il a fondé en 1990 la Sachamama, réserve botanique. Corine Sombrun traverse alors une période de profonde dépression suite au décès sa compagne, emportée par un cancer. Francisco Montes Shuman, sans même la connaître lui dit ses mots : « Vous pourriez recevoir l’enseignement des plantes d’Amazonie car vous avez un son à découvrir, votre propre son, une vibration que vous devez chanter. Chaque individu a son propre son. Un son primordial, une petite mélodie propre à chacun, Ce son est comme une clef vibratoire qui permet de ré-équilibrer les énergies de chacun, de restituer une certaine harmonie intérieure. Pour une raison que j’ignore, vous avez perdue cette harmonie intérieure ; vous devriez venir en Amazonie, boire certaines plantes qui vous aideraient à découvrir et à chanter ce son.»

Elle partira quelques mois plus tard au Pérou et cette expérience sera le début pour elle d’une fantastique histoire avec les pratiques chamaniques et les états de conscience non ordinaire.


J’en profite pour lui exprimer toute ma gratitude pour l’immense travail qu’elle réalise depuis plus de 20 ans. J’ai eu la chance de l’écouter lors de l’une de ses conférences à Paris en 2021. Quelle merveilleuse inspiration et soutien pour tous ceux qui ont à cœur d’explorer ces territoires sacrés et invisibles.


 

AI-JE TROUVÉ MON CHANT DE POUVOIR ?

 

Je ne sais pas si j’ai trouvé mon son, mais je sais que mon bourdonnement est une des clefs du chemin. Et au delà de son potentiel vibratoire il me dit aujourd’hui :


Humilité

Retournement vers le Soi intérieur et profond

Résonance du cœur.

42 vues0 commentaire

Comments


  • Instagram
  • Facebook
  • LinkedIn
bottom of page